Blabla Perso·Posts

Le but de la vie


Ce soir, on m’a demandé quel était le but de la vie?
Vaste question hein? Même si je pense qu’il y a autant de réponses que d’être humain sur cette terre je vais simplement faire comme toujours ici, donner mon avis.

La personne en question m’a répondu « Les gens se cherchent un but pour donner un sens. Je pense que je m’en fou de mes souvenirs, ce qui m’importe c’est comment mon entourage va se souvenir de moi. Par exemple, je veux faire partie des raisons pour laquelle ma grand mère peut sourire en repensant à ses souvenirs. »

Un bien joli but pourtant je n’étais pas d’accord avec ça et contrairement à lui moi j’ai seulement dit que le but de ma vie était de parvenir à la meilleure version de moi-même. A l’inverse de sa réflexion, j’ai admis que j’en avais un peu rien a faire de mon entourage et que mes souvenirs étaient plus importants. Apres un petit moment de recul, je réalise que je me suis mal exprimé ou plutôt que mon but incluait forcément que les autres auraient de bons souvenirs me concernant.

Quelle est la meilleure version de ma personne à laquelle j’aspire?
C’est dur de réfléchir à tout cela mais on connait tous au fond de nous nos capacités. On sait tous qui on pourrait être avec un peu d’efforts et de volonté. En même temps, il faut comprendre et savoir faire la différence entre notre idéal et l’idéal que les autres se font de nous. Exemple tout bête, nous en sommes venu à cette question en commençant par parler de carrières professionnelles. La ou moi je pense qu’il ne faut pas rester dans une situation ou nous ne sommes pas bons, là ou je pense qu’avec la volonté on parvient à tout, on me disait que ce n’était pas le cas, que l’on est obligé de subir dans la vie. Idée que je refuse désormais catégoriquement.

Je réalise que peut être que c’est juste intrinsèque à chacun. Peut être que certains sont plus enclins à -pour rester dans le thème du travail- rester employés, ne pas forcément viser plus haut. Du moins, vouloir mais ne pas faire grand chose pour pouvoir. Peut être même qu’ils essaient mais a force de prendre trop de sécurités, se rendront compte que ça sera trop tard. Je n’en sais rien je n’ai pas la réponse mais voici ma vision de la vie.

Au début je pensais que cela se résumait à aller à l’école, trouver un boulot, trouver un(e) conjoint(e), avoir des enfants et répéter le même chemin pour eux. Les élever, travailler pour payer les factures, devenir grands parents, la retraite puis mourir. Il n’y a rien de mal en soi dans ce schéma de vie si ce n’est que l’on ne nous apprend pas forcément à se développer au point personnel. Je ne connais pas les autres environnements que le mien. J’ai grandi dans un cadre religieux ou tout est bien défini. Faire partie d’une religion déjà en soi c’est ne pas se frayer un chemin assez prédéfini à quelques nuances près. J’étais partie pour faire mon petit tracé gentiment sans rien demander de plus, quand je me suis rendue compte que ça ne pouvait pas être la réponse inhérente à tous. Pis quand tu fais partie d’une culture religieuse, il vaut mieux y être bien parce que sinon ça ne sert à rien.

J’ai toujours vécu dans la partie plus pratiquante malgré que l’on soit ouvert à la maison. J’ai toujours tout bien fait et respecté les règles, les us et coutumes le plus pieusement possible. Pourtant, quelques années plus tard, je me suis rendu compte qu’il y avait des incohérences quelque part. Pas au niveau de la religion mais au niveau des gens la pratiquant. J’ai choisi de me remettre en question et de chercher à comprendre comment moi je voulais voir les choses et les faire. Quand on t’apprend « Tu aimeras ton prochain comme toi même », un des fondements du judaïsme mais que tu vois autour de toi les personnes pratiquantes juger, parler dans le dos des gens, se moquer, critiquer et ne pas te tendre la main ne serait ce qu’une fois quand tu en as besoin, tu te dis qu’il y a une erreur quelque part. Peut être ne suis pas tombé sur les bonnes personnes a l’époque. Peut être que si je n’avais pas eu mes épreuves j’aurais été un peu pareille. Aujourd’hui, j’ai évolué et changé de vision sur la vie.

Je me suis réveillée un jour en plissant le front, réalisant que la vie que je vivais avait une couille quelque part. Peut être que j’ai un souci mais ça n’était pas comme ça que je voulais la vivre. Alors j’ai choisi de tout lâcher pour remettre les compteurs à zéro et me reconstruire et faire mes propres choix. Aujourd’hui je sais qui je veux être et même si c’est dur, je vois clairement mon but. Tenter de l’atteindre même seule ne me fais plus peur parce que j’ai appris à estimer qui je suis. Une des parties pour lesquelles je me suis reconnaissante, avoir appris à construire une estime de soi assez solide pour pouvoir tout encaisser et avancer plus confiante vers la réalisation de ma vie.

Mon but ?
Réaliser tous mes projets. Parvenir à rester heureuse. Rester moi même. Aimer toujours chacun tel qu’il est. Ne pas juger. Apprécier les choses simples de la vie. Aider. M’engager dans des actions qui me tiennent à cœur. Continuer de toujours tirer le positif des choses. Continuer de me bouger pour évoluer. Toujours apprendre de nouvelles choses. Sourire. Ne jamais regretter. Rire. Pleurer. Vivre. En bref, être entière avec chacun de mes choix, m’aimer et comme ça je pourrais savoir aimer les autres comme je m’aime.

Love.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.