Posts

Ma vie de célibataire [III]


Eh oui, on ne l’attendait plus ! Près d’un an plus tard, je continue la saga sur ma vie de célibataire. -surtout que c’est toujours d’actualité-

Je n’ai pas pris le temps de relire les deux précédents posts, donc si je me répète, faites comme si vous n’avez rien vu. -sages petits êtres que vous êtes- Bon autant vous dire qu’en un an il s’en est passé des choses dans ma petite vie.allez voir les posts précédents si c’est pas déjà fait pour les détails comme ca je m’égarerais peut être pas- Du coup que m’a apporté une fois de plus le fait de vivre célibataire ? -non ce n’est plus un choix mais une réalité que je surmonte chaque jour désormais-

Il me semble que les autres posts était porté sur le côté pratique comme laisser une vaisselle plus de 24h dans l’évier, la pile d’habits qui va bientôt emprunter son nom à un des plus grands sommets du monde, cette tâche au sol qui survit jusqu’au prochain coup de serpière parce que tu as la flemme de te baisser pour la retirer et bien d’autres petits plaisir malsain mais si satisfaisant.
Celui ci tentera de porter sur l’apport moral que cela apporte ou retire.

happiness-living-alone-illustrations-yaoyao-ma-van-as-56-5991a94eb4762__700Etre célibataire c’est parfois prendre des décisions beaucoup trop spontanément, c’est penser faire les bons choix quand c’est tout le contraire, c’est rentrer le soir et ne trouver personne à qui raconter sa journée autrement qu’à travers un écran, faire des quantités astronomiques de nourriture et ne pas savoir en faire moins même après trois ans. Vivre seule c’est surmonter des épreuves que l’on pensait insurmontables, c’est passer par tout un tas d’émotions, trouver la force en soi de sourire chaque matin et affronter la nouvelle journée.
Cette dernière année pour moi à était un tel tournant émotionnellement parlant que je ne pense pas une seconde que j’aurais pu atteindre cette version de moi même au sein d’un couple.

Vivre seule ca a été accepter de me mettre au dessus des besoins des autres là ou j’aurais parfois préféré être dehors plutôt que chez moi à sentir ce silence, ce fut l’apprentissage de l’écoute des besoins de mon corps et de mon mental mais également puiser des ressources en moins insoupçonnées jusqu’alors pour survivre aux journées les plus noires. Quand on croit que l’on a tout passé, la vie nous met de nouvelles épreuves sur notre route. Le plus gratifiant fut sans doute de savoir par moi-même trouver mes propres forces pour comprendre le pourquoi du comment, démêler mes douleurs et les transformer en forces que je n’entrevoyais pas le moins du monde en moi. Réussir à retrouver dans ces nouvelles forces des prières adressées il y a des années, des larmes versées il y a de ca si longtemps.

Y’a t’il quelqu’un sur cette terre plus fière de moi que ma propre personne? Je ne crois pas.
Pensais je être capable d’affirmer cela un jour? Je ne crois pas.
Suis je en train de sourire en écrivant ces mots? Oh que oui.

happiness-living-alone-illustrations-yaoyao-ma-van-as-122-5991ab6ea63cd__700La vie est belle, même célibataire et si solitaire que je le suis actuellement au fond de mon lit. La tête toujours aussi pleine de projets, je continue à douter et ne pas savoir si je sourirais demain. Cependant, chaque jour qui passe je me découvre un peu plus amazone prête a livrer n’importe lequel des combats. Alors oui vivre seule n’est pas tous les jours rose et n’est pas adapté à tout le monde mais il n ‘y a rien au monde qui m’a été plus bénéfique que cela.

Parfois je rentre de cours désemparée. Je regarde la liste de retard que j’ai dans mes devoirs et je me demande comment je vais faire. Encore ce soir, je suis perdue concernant ce sujet. Parfois je me dis que c’est pas simple là ou mes camarades ont un mari ou une femme pour le soutien, la plupart une famille à gérer, une maison et un travail tout comme moi, j’en viens a me dire que le soutien moral que le partenaire doit leur apporter n’est rien face au silence de mon appartement. Puis je souris en me souvenant qu’il y a moins d’un mois j’avais moi aussi mon ange gardien. Alors oui elle est partie mais c’est pas pour autant que je baisse les bras. Puis je me motive en me disant que même si personne ne le verra, si personne n’en saura probablement grand chose, comme la plupart des choses que j’accomplis, moi je sais et j’ai d’autant plus de mérites.

Certain diront que je n’ai pas le choix de toute manière. A cela je leur répondrais que j’aurais pu choisir aussi de rester dans mon ptit boulot sans pour autant me lancer dans des études ni dans les dizaines de projets annexes dans laquelle j’ai plongé ma tête. Je ne suis plus du genre à minimiser mes faits quotidiens. J’ai compris depuis quelques temps que si je n’étais pas là pour prendre moi même la portée de mes actes ordinaires alors personne ne le serait. Voila ce que m’a appris la vie de célibataire accompagnée jusqu’a présent de mon ange gardien retournée au ciel bien trop tôt. Je n’ai qu’une hâte à présent, voir ce que la vie va m’apprendre de ces soirées silencieuses sans même le son de ses moments de repas, ou le bruit de sa papatte en colère.

Je n’ai jamais été aussi bien dans ma vie et je ne l’ai jamais autant aimé qu’en ce moment.
Prête pour la suite. Restez connectés des nouvelles extraordinaires sont en route.

Love, S.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.